left lapel  


LE WEBLOGUE DE CHRISTIAN JACOT-DESCOMBES




Discussion autour des thèmes proposés dans ce site. Vos points de vue sont les bienvenus



vendredi, octobre 01, 2004
 
Les encouragements très particuliers de










 
NZ a consulté Cyberact et donne son avis:

"Concentré de prétention ", l'expression est encore faible par rapport à la réalité....
Après tout ce que vous nous avez fait entendre comme commentaires "gauchisants" aux nouvelles du matin, voilà que vous venez vous abreuver aux fontaines du grand capital; mais quelle odeur vous a donc attiré ?
Je regrette franchement mon détour sur votre site.


PS: Comme votre épouse, vos enfants auraient dû être épargnés.

Salutations
NZ


"Commentaires gauchisants" ! La force de cette critique aurait mérité mieux qu'une siganture anonyme.
NZ doit être lecteur(trice) du Matin.





jeudi, septembre 23, 2004
 
Voilà le saut est accompli. Je passe du journalisme à la banque.

La presse locale me fait l'honneur de quelques articles. Comme je ne suis - c'est bien connu - qu'un concentré de prétention, je ne mets en ligne que les plus sympas.



et quelques réactions, comme celle de Heide-Marie (une auditrice, imagine-je):

Mais quel salaud tu fais, tu nous lâches encore une fois ?? (voir le TEMPS de ce jour, 22 septembre 04).

(Pardonne-moi le « tu », mais tu pourrais être mon fils puisque je suis une grand-maman pas loin de la soixantaine, mais bon, j’aurais probablement été une maman très jeune).

Tu as accompagné d’abord si longtemps mes trajets de Satigny à Genève, c’est-à-dire, vu les bouchons, entre 30 et 45 minutes d’écoute garantie. Les jours où je devais prendre le train, j’étais mortifiée, n’ayant pas de baladeur. Donc, c’était voiture, le plus souvent, et zut pour Ferrazino.

J’ai cependant moins suivi ton passage à l’Hébdo », parce que ce journal a fini par m’énerver ! (trop gauche « caviar »)

Mais, dis-moi, vas-tu aussi lâcher le journal de midi, celui que je m’arrange d’écouter à mon bureau le plus souvent possible, quitte à switcher sur Espace 2 le temps de 30 minutes ? N’entendra-t-on plus le « prendre les nouvelles du temps qui nous attend… » avec la voix originale ?

Et tout cela pour une banque qui a grugé les contribuables vaudois ?


Un ange passe, puis 2ème e-mail

Après consultation du site (Cyberact):

D’une : c’est vrai que tu pourrais difficilement être mon fils, mais facilement mon petit frère

De deux : si MB (Monica Bellucci) n’est pas ta compagne, la VRAI doit être rudement belle pour que vous ayez d’aussi beaux enfants

De trois : vraiment, les nouvelles du site sont vraiment plus que « légèrement négligé », alors, au boulot !



Ben ouais, y en a du boulot :

D'abord, l'Hebdo n'est plus gauche caviar. Cela depuis la nouvelle formule qui date de mai 03. C'est, en tous cas, ce à quoi nous avons oeuvré avec mes petits camarades. Avec une certaine réussite puisque le succès est au rendez-vous. Les ventes et les abonnements reprennent après une sacrée descente aux enfers.

Deuxio: Le Journal de Midi, est depuis juin 03 l'affaire de mon ami Didier Duployer, la Golden Voice de la RSR. Il a un copyright absolu sur "le temps qui nous attend..." et quelques autres formules de son crû.

Tertio: je ne rejoins pas la Banque qui aurait "grugé" les contribuables vaudois mais, justement celle qui lui succède. C'est une toute autre histoire parfaitement incarnée par les deux personnes qui en ont repris la tête.


Enfin, merci pour tous les compliments. C'est drôlement agréable, ne serait-ce que parce que ça énerve mes collègues !





Quant à ce papier-là, il est l'oeuvre de ma camarade Chantal Tauxe.
On s'aime bien tous les deux. Du coup, je soupçonne son article d'être empreint d'un légère subjectivité.





samedi, juillet 24, 2004
 
Ca y est, c'est reparti.
Emmanuelle.net
Mais qu'apprends-je ? Emmanuelle n'aime pas écrire !
Pourtant, on la lit dans l'Hebdo.




samedi, juillet 17, 2004
 
On dirait bien aussi qu' Emmanuelle Richard s'apprête à reprendre du service au pays des blogueurs.
Sinon, il y a toujours son moblog. Qui fleure bon le voyage de reportage en Nouvelle Europe




 
Trouvé chez Laurent :
 
Le juge à Saddam:
- Saddam , j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle
- ouais, quelle est la mauvaise?
- tu vas être fusillé
- mouais, et la bonne?
- C'est Beckham qui tire





mercredi, juin 30, 2004
 
De retour de Singapour.
C'est beau comme l'Amérique,
fascinant comme la Chine,



grand comme le Lac Léman
riche comme la Suisse (en fait beaucoup plus)



Singapour se destine à devenir le "hub" de la recherche biomédicale en Asie
A cette fin, elle a créé Biopolis



Un gigantesque complexe qu'elle compte remplir des meilleures pointures mondiales.



La Suisse y a installé un consulat scientifique: la 3ème Swisshouse après Boston et San Francisco.
La suite est dans l'Hebdo




lundi, juin 28, 2004
 
Petite réaction à l'article du Matin:

je vois que cyberact a refait surface, merci au matin qui vraiment
confirmé son status de torchon pathétique... je suis heureux qu'ils
m'aient loupé sur ce coup là, et suis vraiment totalement choqué par
leur ton, leur méconnaissance de ce qu'est un blog, etc... tu as fais
des misères au mec qui écrit ça, tu as dragué sa femme ou quoi ?? ;-)
ça fait froid dans le dos.

Laurent.

Merci.




dimanche, mai 09, 2004
 
La presse de province découvre l'existence des sites perso.





Dans son édition d'aujourd'hui, le Matin Dimanche fait une publicité inespérée à cyberact.ch.

Franchement, jamais, je n'aurais pu m'offrir ça !

Médiocrement pensé mais joliment écrit, (un classique chez les journalistes de presse écrite qui souvent cachent l'inanité de leur pensée conformiste sous des effets de style), l'article me place au firmament de la prétention. Pensez donc: y a des photos de moi et je ne m'autoflagelle pas toutes les 2 lignes...

Ah, et puis les CV sur papier ! Ca c'était le bon vieux temps d'avant (qui était mieux!)

En tout cas, merci. Ceux qui l'ignoraient encore sont allés faire un tour sur Cyberact, comme ce vieux copain d'école:

"Très chouette ton site. J'ai surtout été impressionné par ton....CV Que de chemin parcouru depuis nos parties de foot pendant la récré à Béthusy ! Bravo pour ton superbe parcours et au plaisir de se revoir lors d'une prochaine épreuve de cap ou de triathlon

Salutations amicales et sportives

André"


Ne reste plus aux fins enquêteurs du Matin qu'à découvrir l'existence du weblogue et ils auront couvert le sujet.

Patience, ça peut prendre quelques petites années (Cyberact existe tout de même depuis 2001).

C'est ce qu'on appelle le sens de l'actu.








samedi, mai 01, 2004
 
Reçu d'un internaute lyonnais doublé d'un mélomane:

"Excellent site surtout par sa variété et son imagination


côté musique française connaissez-vous le SKA et surtout NSK (nomade et skaetara)?
c'est bien bougeant
engagé
juste assez rebelle
mais pas trop dévastateur
moi j'aime
leur dernier CD s'appelle le cirque du millénium
où ils se moquent de notre "belle" société de consommation


marc SARAT
scolarité d'histoire de l'art et archéologie
LYON"

Eh bien, merci pour les compliments (quand je pense que je néglige ce site depuis une année tout juste aujourd'hui et qu'il reçoit des éloges ! Que serait-ce si je m'en occupais ;-)

Et on va aller écouter NSK dare dare, pas vous ?




 
En reportage dans la Silicon Valley.
De retour de Palo Alto (dire qu'il y a des gens qui vivent là pendant que d'autres vivent à Renens et n'ont rien fait pour mériter ça, c'est vraiment trop injuste)

Palo Alto, c'est là que se trouve Stanford




Et un peu plus loin, à Mountain View ... Google et le Googleplex





et aussi Electronics Arts. Ce sont eux qui font les jeux vidéo qui occupent nos enfants et une partie de nos nuits. Et qui vont bientôt remplacer la TV. J'explique pourquoi ici:




C'est dans l'Hebdo




mardi, décembre 16, 2003
 





dimanche, novembre 09, 2003
 
Bientôt de retour.
Là, je fais un peu de presse écrite. Ca prend du temps, mais ça devrait s'arranger.
Faut dire que je me sens plus à l'aise depuis que l'excellente Emmanuelle Richard, la reine du weblogue, s'est, elle aussi, mise en congé, temporairement, du weblogue-space.

PS: il paraît que la RSR prévoit une émission sur l'émergence des weblogues, c'est donc bien que le mouvement faiblit...




mercredi, mars 26, 2003
 
A-t-on suffisament dit à quel point il est essentiel de vouer un culte à Henri Salvador.



Dieu du calembour.
Roi de la pétanque.
Danube de la paresse.
Etalon des Golden Voice
Encyclopédie vivante de la musique pas sérieuse mais qui compte...
et propriétaire d'un sacré braquemard (dit-il)...

Ce qui l'enjoint à de belles associations artistiques comme dans ce duo magistral avec la désirable Lisa Ekdahl






dimanche, mars 23, 2003
 
Y a des gens, c'est comme ça. Tu sais pas pourquoi tu les aimes, mais tu les aimes.
Pour moi, y a Blair (oui, je sais mais c'est comme ça: il me plaît bien ce type-là et il doit sûrement avoir une combine pour approcher Liz Hurley) et puis Romain Didier.





un talent fou. Des mots intelligents et doux avec une virtuosité de pianiste de bar. Que demande le peuple !




mercredi, mars 19, 2003
 


C'est ce beau garçon, souriant et plein de vie, (celui de droite) qui nous a fait vivre, à la radio, les aventures de celui de gauche sur la mer de l'autre côté de la terre.
Il s'appelle François Egger et je l'aime beaucoup.



 
J'avais décidé de ne pas mettre les réactions à mon départ de la radio pour l'Hebdo en ligne sur le blog. (Serais-je enfin guetté par la modestie ?).
Mais comme celui-là était destiné spécifiquement au net, je m'exécute (et, de toute manière je ne résiste pas aux Sophie)

Il paraît que les départs ne comptent pas. Seuls les retours mériteraient
une larme...
Je n'attendrai pas ce (grand) moment pour manifester mon émotion mais aussi
tout mes voeux de réussite.
Que cette nouvelle aventure soit riche de tout ce que vous méritez, cher
Christian.
Encore merci et déjà bravo...

Une Sophie qui ne vous veut que du beau.




 





samedi, mars 15, 2003
 
J'ai vu la nouvelle maquette de



ça va être beau.
On se réjouit du 1er mai...





lundi, mars 10, 2003
 
Jordanie, le retour.


Amman sous un mètre de neige, ça n'arrive que tous les 10 ans (tous les 50 a Jérusalem).
Et ça arrive bien sur, quand on y est. Sinon c'est pas drôle et on s'en aperçoit même pas.




Par chance (!) notre hôtel était au bord de la Mer Morte a 400 mètres au-dessous du niveau de la mer (l'autre, la vraie avec moins de sel et des poissons vivants dedans. Un de ces endroits réputés sur le globe ou il est toujours censé faire chaud (comme Death Valley). Disons donc pour positiver qu'il y a fait moins froid qu'ailleurs dans cette version spéciale de Grinch in the Middle East.

Or donc, tout le trafic paralysé et un séjour un peu plus compliqué que prévu.

Mais le luxe d'abord. Celui du Movenpick Hotel qui est beau comme un palais oriental.



Architecture claire, pleine d'espace, audacieuse, un rien provocante: une rivière coule du corps de l'hôtel aux piscines a débordement qui semblent se déverser dans la mer. Tout est calme, luxe et volupté. Mais le caractère protégé et fermé, le sourire immuable du personnel, la musique-qui-tue (une sorte de complainte vollenweiderienne qui ondule au son d'une clarinette new age ou d'une flûte en recherche de mélodie) et les voiturettes électriques à baldaquin rayé pour transporter sans un bruit le touriste repu (excellent buffet), tout cela fait penser au Prisonnier (Patrick Mc Goohan) et au village qu'il ne pouvait pas quitter.



En allant nous promener autour du Resort, je m'attendais à recevoir l'assaut d'un gigantesque ballon de plage qui me ramènerait de force au bar...



Mais bon, les délices de la thalassothérapie rendent - il faut bien l'admettre - la captivité tout à fait supportable.
Dans l'eau de la Mer Morte, les sensations sont celles de l'apesanteur (j'imagine). On flotte haut avec l'impression d'être de devoir résister contre un renversement cul par-dessus tête. Ca, c'est sur le ventre. Reste donc la position sur le dos qui a qqch d'incontestablement foetal.
Et puis, il y a aussi, le bassin ou il fait bon se laisser bercer avec pour seul horizon la Mer et au-delà, les montagnes d'Israël.



Ghor Safi, a l'extrémité sud de la Mer Morte, c'est un oasis de verdure. Il y a des sources qui permettent qques cultures. Ce qui n'empêche pas le village d'avoir un aspect très pauvre. Le froid et le gris renforcent l'aspect misérable. Entre deux magasins de chaussures (pourquoi tant de shoe shop a Ghor Safi ?) On boit un café sur une terrasse (ou disons un surplomb au-dessus du caniveau généralisé qu'est la rue.

Cheveux dans un keffieh noir, sourcils noirs, peau noire et yeux noisette, presque clairs en regard du reste, c'est un Bédouin qui sert le café. Il est disert. Explique qu'il vient de Petra où il ne peut pas vivre à cause du gouvernement qui a "prié" les Bédouins d'aller jouer ailleurs et d'y rester pour toujours. A cet effet, il leur a construit des habitations - un settlement - en dur avec tout le confort a qques kilomètres du site magique de Petra
Pas question pour lui et les siens de se sédentariser. Ils refusent d'habiter le settlement.
On leur a construit tout ca, dit notre guide à Petra, and they are still not happy. Faut dire qu'il est pas tellement du genre à philosopher sur les difficultés que l'on peut éprouver à renoncer à des millénaires de nomadisme. Lui, c'est plutôt le genre bonnet NIKE, anglais de bazar, et visite guidée express. Et je te résume les Nabatéens, les Romains, les Byzantins et l'Islam en un quart d'heure a l'ombre du Kazneh... Bonjour chez vous et si tu veux acheter de la pacotille a ma cousine, t'es le bienvenu.
Ca n'enlever rien au charme de Petra qui prétend justement a la huitième place dans le top mondial des Merveilles.



Ca commence par la descente lumineuse, à cheval, entre de gros blocs erratiques où sont sculptées qques tombes.
Puis vient l'entrée du Siq: une faille entre deux falaises ocres où la lumière du soleil se reflète a l'infini. Un jeu infini de nuances entre l'ombre et l'or, du rouge marbre de la roche et des jaunes scintillants. Somptueuse nature qui ne porte que de discrets indices de la présence humaine.
Puis, tout d'un coup, le choc !
L'enfilade des rochers trouve une conclusion. Un palais rose surgit entre les falaises, c'est le Kazneh.



Taille dans la roche de grés, depuis le haut, pour éviter l'éboulement, c'est une merveille de raffinement. Des personnages, des frises des colonnes, bref, une complexité très surprenante de la part d'une civilisation, les Nabatéens, qui vivait sous tente et n’a laisse aucune trace écrite de son existence.



La certitude d'une vie après la mort leur a donné un exceptionnel don de sculpteur de la montagne. Sans doute, leur manière à eux de toucher au divin.





samedi, février 22, 2003
 
On est en Jordanie, à regarder les scuds passer et à se reposer au bord de la Mer Morte, pour une semaine. Bons baisers d'Eyman (la ville favorite de Michel Amman) et de Raina, la reine des Palestiniens, heu... Jordaniens.



Elle est rudement belle. Quel veinard, cet Abdullah !




jeudi, février 20, 2003
 
Attention chef d'oeuvre !
Le nouveau Calexico est là. C'est le disque de la semaine. Avec en prime, un reportage son & photos, là-bas... à Calexico.






samedi, février 15, 2003
 
Beau, très beau, le Great American Songbook de Rod Stewart. Ce type a une voix faite pour racler ces all times melodies






vendredi, février 14, 2003
 
Georges Bush comme on ne l'a jamais vu :



Exceptionnel, ce qu'on fait avec Macromédia, non ?






jeudi, février 13, 2003
 
Voilà venu le temps de choisir, camarade !





C'est là qu'on vote pour son blog suisse préféré...






mercredi, février 12, 2003
 
Tout cela n'est qu'une querelle de pouvoir: la vraie question est celle du droit d'ingérence de la communauté internationale dans les affaires d'un pays non-démocratique. Et là tout le monde est d'accord: il faut intervenir et c'est pour ça qu'en dépit des gesticualtions actuelles, il y aura une guerre en Irak.
Ca, c'est, en substance, ce que dit Charles Wiplosz, professeur aux HEI, Hautes Etudes Internationales à Genève. Vous l'entendez dans le journal d'hier.




dimanche, février 09, 2003
 


Cruella s'empêtre dans ses bons sentiments. Personne, mais alors personne en dehors de Suisse ne parle de sa conférence humanitaire, ce qui n'empêche pas les journaux du dimanche de Suisse romande de la porter aux nues : pensez donc, Micheline Calmy Rey recueille 80% des suffrages dans un sondage supposé donné la mesure du soutien des Suisses à son action. Lesdits journaux oublient par ailleurs de préciser que la "mesure" a été faite sur 607 citoyens rouge à croix blanche, ce qui fait l'échantillon un peu rikiki...
Non, finalement à la diplomatie publique visant à favoriser le tourisme en col blanc à Genève, je préfère la bonne vieille franche démagogie touristico-oenologique des Valaisans: accueillir Saddam pour éviter la guerre: voilà une idée qu'elle est bonne...
Remarquez, tout le monde n'est pas dupe: écoutez la lettre que cet auditeur a envoyé à Thomas Burgener, le président socialiste du gouvernement valaisan.




jeudi, février 06, 2003
 
Une amie d'Emmanuelle à Los Angeles, lui a soufflé cette blague très en vogue aux States:

Question: "Quelle est la vraie raison pour laquelle nous avons besoin de la France dans la coalition contre Saddam?"

Réponse: "Quelqu'un doit lui apprendre comment se rendre."


Et pan sur le bec du Coq !




lundi, février 03, 2003
 
Weblog

Il y a encore un an de cela, le matin, sur la Radio suisse romande, on se réveillait avec Christian Jacot-Descombes. J’aimais bien. Maintenant, le journaliste officie à midi. Ça dure moins longtemps et c’est plus dur pour l’écouter. Pour ceux à qui il manque, CJD a ouvert un weblog, une sorte de journal un peu intime et beaucoup public. Il y livre des impressions, des réflexions, des coups de cœur. Le tout, comme à la radio, avec cette manière très à lui de ne pas y toucher. Et on peut même lui écrire pour lui dire qu’on l’aime. Mais on peut pas l’embrasser…


in TV8 de cette semaine sous la plume d'Alain Bovard.

Mais si, on peut l'embrasser ! Pourquoi, on pourrait pas ? Je peux très bien me déplacer....

Il est cool, cet Alain Bovard. Je le connais pas mais je me demande s'il est parent avec Valérie ?
Il pourrait peut-être me présenter sa soeur ???





dimanche, février 02, 2003
 
Le disque de la semaine, c'est évidemment celui de Diana Krall.



La belle se donnait à l'Olympia fin 2001. Tout le monde attendait la chanteuse, la crooneuse.
Personne ne faisait attention à son piano, et c'est là que la belle demoiselle nous attendait: au détour de son clavier.
Royal !
Ce solo dans Deed I Do ? Divin !




vendredi, janvier 31, 2003
 
"Ras-le-bol du « devoir de mémoire », des commémorations, des bons sentiments dégoulinants - cesjeunes des banlieues forcément victimes des forcesde l'ordre, ces « sans-papiers » qu'on devrait accueillir sans jamais fixer de limite, ces antimondialisation tellement plus sympathiques que l'affreux FMI, nouvelle incarnation de l'ogre dévoreur d'enfants du tiers monde, du « principe de précaution », de tout ce bric-à-brac à la mode qui nous empêche de réfléchir. De l'audace, du souffle, du culot ! Au risque de déraper, de se tromper, de se fourvoyer.
Toutes les opinions, fussent-elles monstrueuses, doivent pouvoir se faire entendre. Comme le dit le philosophe Raoul Vaneigem, « aucune idée n'est irrecevable, même la plus aberrante. même plus odieuse ». Et à l'opposé, « rien n'est sacré. Aucune idée, aucune opinion, aucune croyance ne doit échapper à la critique, à la dérision, au ridicule, à l'humour, à la parodie, à la caricature, à la contrefaçon ». Et de citer Georges Bataille - je le répéterai sur tous les tons, le monde n'est habitable qu'à la condition que rien n'y soit respecté".


in Robert Ménard: La censure des bien-pensants. Albin Michel. Paris, 2003

Et ce type prend des verres d'eau à la figure quand il parle à la télévision française.... Pas vraiment étonnant, non ?




jeudi, janvier 30, 2003
 
Il y a des livres qui sont des incontournables dans la mesure où ils mettent le doigt exactement là où ça fait mal.
Ca a été le cas de l'excellent Houellebecque. Ah ! Plateforme ! Je suis sûr que Brassens aurait dit la même chose de l'Islam. Et Jacques Prévert est un con (in Rester vivant, Ed. de la différence, 1991), quel bonheur cruel ! (A part peut-être cette saillie: "Sur le plan philosophique et politique, Jacques Prévert est avant tout un libertaire; c'est-à-dire fondamentalement, un imbécile" qui insulte mon adolescence, mais bon...)
C'est maintenant encore le cas avec ce livre essentiel de Robert Ménard, le secrétaire général de Reporter Sans Frontières.



Le politiquement correct enfin démasqué dans sa dimension castratrice, stalinienne et tyranique...
Ménard montre comment, sous prétexte de bonnes causes et de bons sentiments, les anti-racistes, les anti-antisémites, les féministes, les antimondialistes et les pourfendeurs de négationnistes tuent le débat nécessaire à l'avancée des idées en utilisant la censure, l'interdiction et les tribunaux plutôt que l'échange des idées.
Il fallait enfin que qqun le dise. c'est lui. Bravo. (je suis jaloux, j'aurais aimé faire ça)
Demain, c'est promis, je poste un extrait.
En attendant, on peut toujours l'écouter ce midi dans mon journal







mercredi, janvier 29, 2003
 
Maceo Parker mijote qque chose: un nouvel album, fait de vieux et de neuf et d'un paquet d'énergie: ça s'appelle Made by Maceo et ça sortira fin février. Un avant goût ici







lundi, janvier 27, 2003
 
Le Bel Hubert sort Deux Siestes. C'est un nouvel opus où le garagiste de Sonceboz met un peu de jazz dans la mécanique bien huilée de ses chansons tendres.
C'est plutôt toujours plus drôle...






vendredi, janvier 24, 2003
 
Juste vu Blood Work, le dernier film de Clint Eastwood.
Plus il vieillit, plus il fait simple, plus c'est magnifique

Une vraie insulte à la jeunesse, ce type.






lundi, janvier 20, 2003
 
Dingue, ce truc (trouvé par Laurent) : ça fait penser à S1M0NE, remarquable film où Al Pacino en réalisateur maudit crée sa propre actrice virtuelle (une qu'est moins chiante que les autres, les vraies, incarnées par la délicieuse klepto d'Hollywood Wynona Ryder).
Là où la réalité dépasse la fiction, c'est qu'il ont fait, dans certaines scènes, jouer une vraie actrice pour doubler la créature !



Et profitez bien du DVD zone 1... selon mon Vidéofolies préféré, la zone 1 en Suisse, c'est fini dans un mois au plus tard...




samedi, janvier 18, 2003
 
Laurent Gerra.


Vous je sais pas, mais moi, il me fait rire: "Lionel Jospin, c'est Harry Potter vieux!"











Voilà, sous les traits de Céline Dion, comment il raconte les aventures de Couillu le Caribou.




vendredi, janvier 17, 2003
 
Alinghi, la suite en image :



mais encore



aïe, aïe, aïe, mais que c'est beau...







jeudi, janvier 16, 2003
 
Cyberact, ça baigne !

Je viens de recevoir les statistiques relatives à www.cyberact.ch depuis sa création au début de l'été 2002.
C'est un résultat qui dépasse toute mes espérances et que je vous livre ci-dessous.
Si l'on tient compte du caractère pro-actif de la démarche du surfeur (par définition moins passif que l'auditeur), je pense que l'on peut dire que 260.000 hits et 12.000 visites représentent un bon score, cela d'autant plus que ce chiffre ne prend pas en compte le weblogue (qui est hébergé sur un autre serveur)

La page qui sort nettement en tête est celle du disque de la semaine, qui propose un regard critique sur les nouveautés à découvrir et un extrait de celles-ci. Les amateurs poussent même plus loin leur besoin de connaître des musiques de qualité puisqu'ils sont nombreux à télécharger la page qui répertorie tous les CD présentés depuis 1997, à la radio et sur le site. Cette page est en 6ème position et dénombre près de 1000 téléchargements.

Merci donc à tous ceux qui oeuvrent à cette belle preuve de curiosité dans le domaine de la musique signifiante. Cela d'autant plus que selon une étude récente, menée en France : le nombre d'artistes DIFFERENTS que l'on peut entendre ces dernières années sur les radios a diminué de 80% ! (voir l'édito de Chorus de ce trimestre)

Ils ne seront donc bientôt plus que deux (probablement des clones issus de Star Academy) à se partager l'azur de la FM.

alors ...

... vive le net (et les belles musiques: de Charlotte Rampling à LL Cool J sans oublier Poupougnac)


Total hits: 265276

Total page vues: 35081

Total visiteurs: 12498

Total bytes transférés: 8.59 Gig

Moyenne hits par jour: 681

Moyenne des pages vues par jour: 90

Moyenne des visiteurs par jour: 55




 
Voilà ce que c'est les jeunes: on passe une seule soirée au Café Luna, place de l'Europe à Lausanne, dans une ambiance vrai rouge (la peinture) et faux col (la pression), et voilà que notre cher Laurent nous repeint son blogue en écarlate



 
Amateurs de beauté, ouvrez grandes vos mirettes, voici, toutes fraîches d'Auckland, quelques gerbes propres à créer des ondes de bonheur dans le machin à neurones qui chauffe sous nos bonnets de laine







mardi, janvier 14, 2003
 
Un peu de musique électronique, ça n'a jamais fait de mal à personne. A part quelques grincheux qui de toute façon deviendront sourds, même sans DJ pour accélérer le processus.
C'est vrai qu'il y en a de la chiante, comme dans le mauvais spectacle de Andrea Novicov présenté en ce moment au théatre de l'Arsenic à Lausanne (une punition intitulée "La nuit des rois ou ce que vous voudrez..." où très vite, le spectateur s'aperçoit que ce qu'il voudrait surtout, c'est... sortir).

Il y a aussi (et surtout) de la belle comme celle que Stéphane Poupougnac



a réuni sur la compilation Hôtel Costes 5 C'est le disque de la semaine sur Cyberact.




lundi, janvier 13, 2003
 
Arabesque est le titre du dernier album de Jane Birkin. Passée la première réaction qui consiste à se moquer cet indéfectible attachement aux oeuvres de Gainsbarre, on s'incline devant le chef-d'oeuvre.

Again.



Ceci est le portrait de Stanley J. Birkin. Qu'on voit beaucoup moins souvent que Jane ! Et ce n'est pas juste !




dimanche, janvier 12, 2003
 
Elle dirige le Parti Radical Suisse



Ca doit être les mêmes qui font le casting au Parti Radical Suisse et à la RSR. (Je plaisante !)




mardi, janvier 07, 2003
 
Comme le dit l'admirable Jean D'Ormesson: pour la modestie, je ne crains personne.

Tout le monde le sait, il y a longtemps que j'ai fait mienne cette remarquable pensée, ce qui explique que je ne résiste pas au plaisir de vous livrer ici, quelques unes des réactions à "Jake RIP", autrement dit la suppression de la chronique que nous avions surnommée, avec Sophie Richard, Chroniques des musiques interdites en semaine.


_____________________

Alors cette fois ... merde !

et ... j'ai attendu une semaine pour essayer d'être la moins grossière possible !

Si j'étais "Voici", vous auriez remporté haut la main, Sophie Richard et toi, la palme du couple radiophonique de l'année et si j'étais maître-chien riche, je t'aurais personnellement engagé pour ton flair extraterrestre et ton sens inné de la découverte. Dis-leur, à ces espèces d'outils, que ni le nez, ni les oreilles ne sont là que pour faire joli, déjà qu'on n'a pas l'image, il fallait encore qu'ils te coupent la chique ... J'irais donc me fatiguer les yeux à te lire à des heures impossibles sur un vieux coucou tremblotant qui charge les MP3 quand il le décide; pour le reste, j'envisage un boycott immédiat de ta radio, ce qui ne changera rien pour personne sauf pour moi car ça me fera du bien.

Bonne année à tous ceux qui pensent comme moi.

Valérie Lou.

_____________________

Une nouvelle comme ça, à froid, pour commencer la semaine, voire l'année... Il m'a bien fallu deux jours pour la digérer! Mais, elle reste quand même sur l'estomac, où elle rejoint d'autres bonnes émissions aujourd'hui disparues...
Mais, je te fais confiance: tel le Phénix, tu sauras la faire renaître de ses cendres!

Marie Nora (feu Planète sonore... feu Provinces... feu Les Notes de la tradition... et autres)

______________________

CRI CRI ne t'en vas pas.......
Je PROTESTE avec énergie contre cette mesure restrictive qui nous prive d'un moment de bonheur et de connivence radiophoniques.
Je RECLAME en tant que fidèle auditrice de CRI CRI que sa voix et sa volubilité nous soient rendues...

Ses coups de coeurs vont me manquer, j'avais une grande envie d'acheter ces douces galettes musicales...
Les ondes transmettent de plus en plus du creux, du commercial, adieu poésie, adieu humour, adieu décalage...
Vive le multimedia, vive le futur OK mais et la NOSTALGIE....c'est le désir d'on ne sait quoi et qui nous donne une âme, un vagabondage, une pause, une gourmandise, un souffle, un coup de fouet, une oreille absolue...

J'exagère à peine, mais je regrette que les bons moments se réduisent comme peau de chagrin.
On se rabattra sur ton site qui est super.
Si tu nous annonces des nouvelles aussi perturbantes le jour de la rentrée, l'année risque d'être pire qu'en 2002...

Zita (Genève)
_____________________

Snif, j'avais déjà mâle heureusement bien entendu cette bien mauvaise nouvelle, le samedi 4
Couac il en soit, let it be ...
Je ferai m'enfin encore cyberacte manqué ...
Musicalement vôtre ... :o)

Michel (Lausanne)
_____________________

Déjà qu'il nous a fait le coup de ne plus nous réveiller, à 7h du mat', alors que TOUTE la romandie l'attendait pour ensuite ne PAS être fidèle au poste tous les midis (qui a le temps d'écouter la radio à CETTE HEURE-là, dites-moi, hein?) donc remettre ça le samedi, quand on a ENFIN le temps de câliner l'Homme (ou la Femme) de sa vie, c'est pas en SA présence - et pour entendre qu'il n'a PAS les mêmes goûts que nous ôtr' - qu'on le ferait! Il y a toujours certaines chaînes françaises, le soir, qui proposent des «analyses» du même type....

Bon vent et.. . offrez-vous un ANCIEN Al Jarreau pour vous changer les idées!

Amitiés de Zurich la blanche,

yve delaquis

__________________

Quel dommage! La rubrique multi-média du samedi matin a intérêt à être de
valeur, sinon...

Philippe (Neuchâtel)
__________________

Pourquoi ça arrête? I avait tant de chaleur, d'humain, de musique et de choses à apprendre pour tous même pour qq comme moi, dans mon crépuscule. Pourquoi ce gaspillage de talents? Cela fait mal...

Soeur Claire Marie (Lausanne)

__________________

La roue tourne.... et qui sait peut-être la direction dont tu fais mention aura-t-elle l'idée de glisser ta rubrique dans M. Jardinier le dimanche matin....

Christine Magro (Monsieur Jardinier)
__________________

décidemment.... tout fout le camp!

Jean Ellgass, (24H)

PS: j'en ai rien à foutre du multimedia, je hais le multimedia

___________________

C'est une très mauvaise nouvelle: j'adorais ces duos avec Miss Richard, et j'avoue avoir du mal à comprendre le pourquoi de cette suppression. Deux consolations: l'une sera d'aller sur ton site. L'autre d'être moins énervé par la sensation que tu découvrais si souvent de fabuleux disques avant moi.

A bientôt,

Christophe Passer
rédacteur en chef adjoint dimanche.ch


_________________

j'aime bien cette manière de tentative de déstabilisation de l'économie américaine ...
et pourquoi ne pas squatter de temps en temps un studio avec "la Sophie" et de publier le produit de vos tchatches communes sur le web.

Mirko (Sydney)




dimanche, janvier 05, 2003
 
Ce mot pour vous annoncer la fin de la chronique musicale que Sophie Richard abritait dans son journal du samedi matin à 8h20 sur RSR LP et que je tenais depuis maintenant trois ans.





Après trois ans de plaisir partagé - car je puis vous dire que faire de la radio avec Sophie, c'est comme de la poudreuse pour un surfeur ou un faux-plat descendant pour un coureur: rien que du bonheur ! - après trois ans donc, la Direction de la Première souhaite introduire une rubrique multimédia dans le Journal du samedi. Ce n'est pas moi, qui crois fermement aux avancées technologiques comme forme moderne de rédemption conservatrice, qui vais mettre des bâtons dans les roues du progrès, j'ai donc décidé de céder la place et d'arrêter d'élucubrer le samedi matin sur le thème des belles musiques qui (parfois) échappent à l'oreille (pourtant) performante des professionnels de la playlist.

Toutefois, comme je crois au progrès (bis repetita... ), je me ferai un plaisir de continuer à vous faire part de ce qui me paraît intéressant dans les nouveautés musicales sur cyberact, comme je le faisais pendant Expo 02, des chroniques agrémentées d'un extrait mp3 des musiques présentées. Vous avez d'ailleurs été beaucoup plus nombreux que je n'aurais jamais osé l'espérer à consulter la page du disque de la semaine sur cyberact.

Le désavantage de ces cyberchroniques, c'est qu'il n'y a plus Sophie... mais l'avantage, c'est que je peux y faire de l'humour répétitif aux dépens de Michel Bühler sans remontrances. Et ça, c'est pas négligeable !

Et vive le futur !




 
Bon, pour tous ceux qui n'ont pas reconnu son style (inimitable à mon sens), le dessin qui m'a servi à vous souhaiter une année 2003 meilleure que 2002 - je sais bien que personne n'y croit - est un autoportrait de l'excellent Raymond Burki. Un autoportrait dont Burki m'a fait l'amitié de dédicacer son dernier remarquable opus "Burki 02"









parce que, bon, le dernier dessin que j'ai fait, c'était une maison carrée et la cheminée était même pas au milieu du toit.




mardi, décembre 31, 2002
 


Je sais pas si vous avez entendu Margarita Sanchez chanter Avec le temps en espagnol et a cappella dans le Journal de Midi, mais ça me paraît de bonne augure pour la suite...



Home | Archives

Powered By Blogger TM
  right lapel